side-area-logo

La réserve de Nahampoana

Une bande de lémuriens bien lotis.


Une journée à Nahampoana

Passer une journée (ou ne serait-ce qu’une demi-journée si l’on est pressé) à Nahampoana n’est pas à négliger si l’on passe par Fort Dauphin. Au départ du centre-ville, il faut environ une demi-heure pour rejoindre l’entrée de la réserve. La piste est assez bonne et les bons taxis de la ville se feront un plaisir de vous y emmener (voir plus loin la rubrique pratique).

Après s’être garé, on accède à une grande bâtisse coloniale en empruntant à pieds une allée monumentale bordée de part et d’autres par de gros bambous qui se courbent pour former une haie d’honneur. Dissimulés dans le jardin tropical parfaitement entretenu qui entoure le bâtiment principal, de petits bungalows tout confort (avec baignoire s’il vous plaît!) peuvent vous accueillir si vous souhaitez dormir sur place.

On est tout de suite escortés par les guides locaux : plusieurs familles de Maki Catta (Lémuriens à queues annelées) viennent à notre rencontre. Plusieurs mamans portent sur leur dos leur petit, qui se cramponne solidement au pelage maternel. Nahampoana est le lieu de notre première rencontre avec les lémuriens. L’innocence et la curiosité de l’enfance nous saisit de nouveau, fascinés et émus devant ces êtres uniques. Certains diront qu’ils sont « gavés de bananes par les touristes » ou encore qu’ils ne sont « pas vraiment en liberté ». Ces animaux sont menacés d’extinction par le bûcheronnage intense qui sévit à Madagascar. Ici, ils bénéficient d’un cadre de vie exceptionnel, ils ne sont pas chassés, ils évoluent en liberté même si désormais ils sont moins farouches lorsque l’on s’approche. Ils mangent peut être trop de bananes et certains deviennent ventripotents… et nous ? Ne le sommes-nous pas un peu aussi ?

Voir la vidéo
Image module

Derrière la grande bâtisse une grande prairie recouverte d’herbe rase et grasse et surplombée de grands arbres offre une zone adéquate pour un pique-nique. C’est l’occasion de rencontrer les Sifakas ou « lémuriens danseurs ». On les reconnaît facilement à leur superbe pelage blanc et surtout à leur manière incroyable de se déplacer. Ils sautent de branche en branche tout comme le font les autres lémuriens, mais lorsqu’ils se déplacent au sol, ils bondissent en pas chassés, les bras en l’air, tel un gardien de Hand Ball : c’est à se tordre de rire !

Il est ensuite possible de partir en balade dans la réserve accompagné d’un guide. La promenade dans la jungle est très sympa : bambous géants, caméléons, tortues, et la troisième sorte de lémuriens présente ici : le Fulvus et son pelage marron. Une partie de la balade se fait sur une petite barque ce qui peut être l’occasion d’apercevoir des Martins Pêcheurs en action.

La journée se termine lorsque de superbes couleurs filtrent aux travers des arbres. C’est le moment idéal pour boire verre, entouré de lémuriens, sur la terrasse de la bâtisse principale avant de rentrer sur Fort Dauphin.

• Pratique •

La plupart des taxis de la ville seront prêts à vous emmener à Nahampoana. La piste est relativement bonne et ces véhicules peuvent l’emprunter sans trop de difficultés. Il est donc possible de partir pour une demi-journée ou pour une journée complète. Dans ce cas, le chauffeur de taxi peut même se charger de faire quelques courses au marché pour pique-niquer sur place. Petit Jean, un chauffeur de taxi très sympa et fiable, vous proposera cette formule. Aller avec lui à Nahampoana sera aussi l’occasion de vous informer sur le coin et de planifier, peut-être, d’autres sorties.

Petit Jean : +261 33 12 513 86 / +261 32 28 330 46

Red, un autre chauffeur de taxi très fiable sur Fort Dauphin, peut également vous accompagner à la journée.

Red : +261 32 47 816 24

Recommend
Share
Tagged in
Leave a reply