side-area-logo

La réserve naturelle de Berenty

Havre de paix pour lémuriens, au milieu du sisal


La réserve de Berenty a été créée en 1936 par la famille De Heaulme (très active dans la région de Fort Dauphin de nos jours encore) et ouverte au public en 1981. Située non loin d’une vaste plantation de sisal, c’est une jolie forêt d’épineux qui offre un nid douillet pour plusieurs espèces de lémuriens diurnes et nocturnes. On y accède assez facilement depuis Fort Dauphin (3h30 de 4×4 environ, et oui tout est relatif !) par la « route nationale ». Après trois heures de trajet, on traverse la ville d’Amboasary (prononcer « anbochar ») puis on passe au dessus de l’impressionnant fleuve Mandrare aux couleurs ocres. En roulant au pas sur le pont, on peut apercevoir des scènes d’un autre temps, d’un autre monde : lessive, toilette, baignade, jeux d’osselets…

La piste bifurque tout de suite après sur la droite, devient sablonneuse et se poursuit encore sur quelques kilomètres jusqu’à l’entrée de la réserve.

La réserve de Berenty

La réserve de Berenty est un endroit particulier, un mélange des genres. Les logements sont remarquablement bien tenus, le restaurant est de qualité et pourtant le tout reste abordable (les nouveaux bungalows luxes construits en 2016 sont très confortables). La plupart disposent d’une terrasse : parfait pour boire un verre en fin de journée même si on est rapidement entourés d’invités surprise ! (les lémuriens sont fans de l’apéro ?)

La forêt nous entoure, tout à fait préservée, et les lémuriens montrent vite le bout de leur queue ! C’est l’endroit idéal pour passer une ou deux nuits, se reposer, se promener et observer la vie sauvage, de jour comme de nuit. Bon, sauf si l’on tombe sur un groupe de 25 personnes suréquipées venues mitrailler tout ce qui passe à portée de téléobjectif !

En effet, Berenty compte 5 espèces de lémuriens : 3 espèces diurnes, le Maki Catta (celui dont la queue est rayée de noir et de blanc), le Sifaka (tout blanc et qui danse en pas chassés), le Fulvus (au pelage marron) et 2 espèces nocturnes : le Microcèbe et le Lepilemur.

Image module

Ces derniers sont tous deux de petites boules de poils que l’on peut observer accompagnés d’un guide lors d’une balade en forêt de nuit.

Cette sortie au clair de lune est vraiment incontournable. Les rencontres sont surprenantes et l’ambiance très particulière. La forêt, de nuit, vibre différemment. On est plus à l’écoute, tous nos sens sont en éveil, on se sent un peu plus animal et si loin de la grande ville. Lepilemur et Microcebe ne sont pas évidents à débusquer mais les guides ont de bons yeux (surtout pour le dernier : Microcebe n’est pas bien plus gros qu’une souris, avec deux grandes oreilles toutes rondes !). On peut également croiser, de jour comme de nuit, des serpents, des tortues et des caméléons en tous genres dans cette forêt d’épineux.

• Comment organiser une journée à Berenty •

On ne peut pas accéder à la réserve de Berenty avec n’importe quel chauffeur de 4×4. Il doit être agréé par l’agence touristique SHTM qui gère la réserve (propriété de la famille De Heaulme également). Cette agence dispose d’un bureau à l’hôtel Le Dauphin au centre-ville de Fort Dauphin.

Aiko Aventure, avec qui nous avons déjà voyagé plusieurs fois (voir article Le Grand Sud) vient également de décrocher l’agrément pour accéder à la réserve. Nous vous conseillons une fois encore de contacter Stéphane qui se fera un plaisir d’organiser ce trip pour vous (en 4×4, en buggy ou à moto !).

Aiko Aventure :

Facebook : Aiko Aventure Fort Dauphin

Site web : www.aikoaventure.com

Téléphone : +261 34 80 493 37

Moreno – chauffeur de 4×4

Moreno est un chauffeur de 4×4 réputé dans la région de Fort Dauphin. Son véhicule est très confortable (Nissan Patrol récent). Il est très sympathique et connait le coin comme sa poche. Il dispose également de l’agrément pour la réserve de Berenty et travaille souvent avec Gigi de Lavanono.

Téléphones : +261 32 51 911 30 / +261 33 05 034 91 / +261 34 69 728 72

Recommend
Share
Tagged in
Leave a reply