side-area-logo

Lokaro et Evatra

Baignade, nature sauvage et pirogues


Après une petite heure de 4×4 depuis Fort-Dauphin dans l’épaisse forêt humide, la piste déboule soudain sur la plage : nous voici à la baie de Lokaro, point de départ pour accéder à la péninsule du même nom. Selon la marée, ce petit coin du bout du monde n’est pas toujours facile d’accès. C’est en maillots de bain et les sacs sur la tête que nous avons franchi la langue de sable, inondée par l’eau de mer, avant de nous retrouver sur la presque-île. Une fois de l’autre côté, cet éden protégé par l’océan s’offre à nous dans toute sa splendeur.

La péninsule de Lokaro

 Une crique circulaire quasiment fermée, d’une centaine de mètres de diamètre s’est formée à la pointe orientale de la péninsule. Elle est bordée de rochers calcaires tout ronds sur lesquelles il est agréable de grimper pour surplomber l’anse. On peut passer des heures ici, à profiter de l’eau turquoise, à se reposer sur le sable ou à explorer les environs à pieds. Armés de nos masques et tubas, nous sommes partis explorer les fonds marins et nous avons découvert de très beaux massifs de coraux, véritables pouponnières où l’on peut observer des juvéniles en tous genres ! Le vent, comme partout dans la région, souffle souvent et l’orientation de la baie de Lokaro en fait un spot de kite surf privilégié, au décor de premier choix !

Image module
Les différentes baies autour d’Evatra

Evatra est un autre village de pêcheurs proche de Lokaro. C’est ici que les eaux du lac Lanirano, accolé à Fort-Dauphin, se jettent dans l’océan indien. Un sentier littoral vallonné suit le trait de côte tortueux et permet de rejoindre les deux bourgades. Chaque colline que l’on rencontre le long du chemin cache derrière elle sa surprise : une nouvelle crique, toujours différente de la précédente. La chaleur n’est donc pas trop assommante grâce aux nombreuses baignades qu’offre l’itinéraire. Guide Jérôme (voir la rubrique pratique) a fait préparer le festin qui nous attend à l’ombre sur le sable de la baie des amoureux. Poisson grillé, crabe et crevette sont au menu, tout comme la sieste juste après !

Les différentes baies sont abritées et idéales pour se baigner mais dès que le sentier s’en écarte, d’énormes vagues viennent se briser contre les rochers et le vent souffle fort. La nature, qui semblait si paisible quelques minutes auparavant, semble tout à coup se déchaîner avec violence.

Il n’est pas rare de croiser les pêcheurs du coin sur ces sentiers, beaucoup d’entre aux empruntent la piste ou longent l’anse Dauphine jusqu’à Fort-Dauphin pour vendre leur poisson. Imaginez : plus de 40 kilomètres à pieds, sous un soleil de plomb, une barre en bois sur la nuque à laquelle sont attachés deux thons de 20 kilos…

Image module
L’accès en pirogue

Il est possible de rejoindre Lokaro et Evatra en 4×4 depuis Fort-Dauphin mais la pirogue (à moteur, et c’est déjà assez long !) est certainement l’option qui offre le plus de charme. On embarque, depuis Fort-Dauphin, sur les berges du lac Lanirano et très vite elles se resserrent pour former un réseau de canaux étroits de quelques mètres, bordés d’une végétation très dense. Le pilote choisit sa direction avec assurance aux bifurcations alors que nous avons parfois la sensation d’être passés trois fois au même endroit ! Si l’on observe les rives avec attention, il est possible de voir des crocodiles. Par chance, nous sommes tombés sur un petit spécimen à peine caché dans les plantes aquatiques qui bordent le canal (ce qui nous a vite fait sortir les pieds de l’eau!). On rejoint le village d’Evatra par la mangrove en deux heures environ. On peut aussi louer une pirogue à rames, option sportive plus écolo mais plus longue, surtout si le vent est contraire !

Image module
Image module
• Lokaro et Evatra pratique •

Il est très simple d’organiser une journée à Lokaro et Evatra depuis Fort-Dauphin, et plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Si vous souhaitez vous y rendre en 4×4 avec chauffeur, nous vous recommandons les deux options suivantes :

Aiko Aventure

Aiko Aventure, avec qui nous avons déjà voyagé plusieurs fois (voir article Le Grand Sud), est une agence située à Fort Dauphin qui propose de multiples excursions en véhicules tout terrain (moto, 4×4, buggy). Stéphane et son épouse se feront un plaisir de vous concocter une journée ou un week-end  à Lokaro.

Facebook : Aiko Aventure Fort Dauphin

Site web : www.aikoaventure.com

Téléphone : +261 34 80 493 37

Moreno – chauffeur de 4×4

Moreno est un chauffeur de 4×4 réputé dans la région de Fort-Dauphin. Son véhicule est très confortable (Nissan Patrol récent). Il est très sympathique et connait le coin comme sa poche. Il prendra un réel plaisir à vous faire découvrir les environs, sans être pour autant envahissant.

Téléphones : +261 32 51 911 30 / +261 33 05 034 91 / +261 34 69 728 72

Si vous souhaitez opter pour le trajet en pirogue, nous vous conseillons de faire appel à guide Jérôme :

Guide Jérôme

Il s’occupe de tout, réserve l’embarcation, le piroguier, le repas sur place… C’est un guide agréé qui connaît le coin mieux que personne. Si vous aimez la botanique, la balade avec guide Jérôme risque de prendre un peu plus de temps !

Il est également possible de passer une nuit sur place à Evatra dans des bungalows tout à fait corrects. Une fois encore, Jérôme s’occupera de cette réservation. Le prix de l’excursion est vraiment abordable et l’on en a pour son argent.

Téléphone : +261 33 04 663 33

Si vous souhaitez passer une ou deux nuits à Lokaro même, l’option la plus confortable est de loger au camp pirate d’Eric Marmora :

Camp pirate – Lavasoa

Anne et Eric sont deux français qui se sont installés à Fort-Dauphin il y a 25 ans. Ils possèdent un hôtel à Fort-Dauphin (Le Lavasoa) et le Camp Pirate de Lokaro dont s’occupe Eric. C’est un aventurier dans l’âme qui vous recevra à Lokaro et vous proposera diverses activités.

Eric : +261 33 12 911 75

Anne : +261 33 12 517 03

Recommend
Share
Tagged in
Leave a reply